yolanda

“Il y a des gens qu’on aimerait connaître” – din motive care imi scapa, intotdeauna m-am gandit la Dalida in termenii astia. un om pe care mi-ar fi placut sa il cunosc. nu stiu daca din pricina vocii, a melodiilor in sine, a povestilor oarecum tragice care au incojurat-o, a sfarsitului. a singuratatii paradoxale – atat de multi oameni iubind vedeta, atat de putini interesati de omul, de femeia din spate.

enfin.

ieri ar fi implinit 76 de ani. a ales altceva. mourir sur scene. mie imi plac in continuare versurile astea, si le las aici integral, mi se pare foarte valabila (acut valabila in vremurile de acum) ideea asta – atatia oameni pe langa care trecem prinsi in orbirile si carapacele proprii, atatea povesti la care ne inchidem urechile, atatia oameni care ne-ar fi putut imbogati. oameni cu care ne incrucisam cararile intamplator si pe care ii ratam cu brio.

Il y a des gens qu’on aimerait connaître
Qui ont des yeux qui en disent long
Comment rentrer en communion
Quand on sait qu’ils vont disparaître
À l’angle de la première rue
À la première station venue
Comme des ombres inconnues
Qui partent comme elles sont venues

Il y a des gens qu’on aimerait connaître
À qui on veut se raconter
À qui on voudrait tout donner
Leurs yeux sont des miroirs fenêtre
Où l’on repolit sont présent
Où l’on se sent intelligent
Pour un petit quart d’heure peut-être
Le temps de s’envoler du temps

On est amoureux d’une voix
D’un costume ou d’une expression
Elle vous rappelle une autre voix
Quelqu’un d’autre une autre saison
Voilà qu’elle nous est familière
C’est un peu comme la voix d’un frère
Et l’on s’invite à boire un verre
Sans préambule et sans manière
On voudrait bien lui dire “Bonjour”
Et qu’il vous réponde à son tour
Comment ça va ? Son cœur son âge
Où est-ce-qu’il va ? Pour quel voyage ?

“Combien de regard j’ai jeté sans jamais en croiser un seul ?
Et combien de fois j’ai baissé mon visage devant Pierre ou Paul ?
La plupart des gens semblent hostiles, et quand on leur parle
Ils s’animent, il suffit d’une petite étincelle”

Il y a des gens qu’on aimerait connaître
Qui nous arrivent comme le hasard
Avec le cœur brodé d’espoir
Mais on reste avec ses problèmes
Je profite de cette chanson
Pour que demain, à l’occasion
Si nos yeux se croisent un matin
Vous ne passiez pas votre chemin.

Advertisements

2 thoughts on “yolanda

  1. incearca sa gasesti si sa vezi ‘mina tannenbaum’ (de martine dugowson, cu romane bohringer & elsa sylberstein), e acolo un ‘moment dalida’ care se lasa cu smiorcaieli… 😉

  2. de ce-oi fi scris zylberstein cu ‘s’ beats me… m-am emotionat pt k am cunoscut-o & o ador /blush/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s